Quelles sont les stratégies webmarketing incontournables ?

par | 4 Mai 2020 | E-commerce / Webmarketing | 0 commentaires

Dans cet article, vous trouverez une liste de stratégies webmarketing pour faire de la génération de trafic sur internet, avec une sélection d’outils d’emarketing à utiliser (avec les plus et les moins de chaque stratégie webmarketing).

Bien entendu cette liste n’est pas à elle seule un plan marketing, car il faut une cohérence dans vos actions pour atteindre un effet maximum.

 

Il convient de choisir un axe majeur (qui peut inclure plusieurs stratégie web marketing), et concentrer ses efforts pendant 3 à 6 mois sur cet axe afin d’une part d’avoir des résultats concrets, et d’autre part d’avoir du recul sur les actions menées pour mettre en place les corrections nécessaires.

Par exemple, un axe stratégique peut être de générer plus de prospects via le contenu et le moteur de recherches de Google, ce qui implique de recourir à plusieurs stratégies web marketing : tenir un blog, améliorer la conversion, faire un audit concurrentiel….

1 – Bien choisir son type de site

Le site internet “plaquette” et “statique”, reste l’outil classique et incontournable pour avoir une première présence sur le web et débuter sa stratégie d’emarketing…

Sans site internet, une entreprise “n’existe pas” aux yeux de Google…

De même toutes les entreprises doivent avoir un nom de domaine de leur marque, ou au pire sur leur thématique.

C’est également un enjeu de crédibilité : comment faire confiance à une entreprise, un coach, un freelance… qui a une adresse email de type Gmail.com ou Outlook.com…

L’autre point important pour avoir son site internet et son nom de domaine, c’est que toutes les études montrent que désormais le réflexe est pris : les clients et prospects utilisent Google et son moteur de recherches pour trouver de l’information avant d’acheter ou tout simplement acheter.

Posez-vous la question : Site E-commerce, Site institutionnel, landing page, Site éditorial, intranets, extranets, sites régionaux / locaux, Place de Marché

2 – Les Moteurs de recherches

 

Rechercher sur Google avant d’acheter est devenu un réflexe, même si de plus en plus de personnes commencent à utiliser aussi Facebook (pour demander des conseils…), Amazon (pour voir un catalogue d’articles très large…)… pour rechercher de l’information sur un produit.

Pour être visible sur Google, il y a bien entendu l’achat de liens sponsorisés (Adwords) mais il y a aussi le référencement naturel (être bien positionné dans les résultats du moteur de recherches de Google).

Donc pour être visible dans le moteur de recherches de Google, il faut : soit payer avec Google Ads, soit passer du temps (ou payer une agence) pour être visible dans les premiers résultats affichés par Google.

 

Le référencement naturel (SEO)

Ici le but n’est pas de payer directement pour apparaître dans les résultats (comme pour Google Adwords), mais d’apparaître dans les premiers résultats “non commerciaux” en optimisant son site Web (optimisation du contenu, du code HTML…).

3 – L’emailing

L’eMail Marketing rassemble toutes les techniques pour toucher le client directement via l’envoi de messages (emailing, newsletter…).

L’email Marketing reste l’outil le plus efficace et le plus rentable, mais le taux d’ouverture et de clics sont toujours en train de chuter devant la saturation des emails et l’augmentation des canaux de communication alternatifs (Messenger, WhatsApp…)…

De plus, envoyer une newsletter générique 1 fois par mois n’est plus une bonne stratégie…

Les emails ne doivent plus être “génériques” et indifférenciés, mais au contraire :

  • intégrer une une gestion de la pression marketing pour éviter les désabonnements
  • faire un meilleur ciblage & une segmentation de ses listes pour des messages personnalisés
  • personnaliser les messages (prénom…) pour avoir un meilleur taux d’ouverture
  • réfléchir à la partie technique pour avoir une meilleure délivrabilité
  • faire attention au design, en particuliers le responsive sur Mobile
  • gérer un ciblage comportemental (actions spécifiques selon les clics, les commandes…)

Avec l’émergence de nouvelles technologies (notifications via le navigateur, flux RRS…), il existe désormais de nouveaux canaux de communication qui viennent enrichir l’arsenal marketing.

4 – Améliorer la conversion

La génération de trafic est souvent plébiscitée, pourtant l’optimisation de la conversion des visiteurs en client est généralement plus efficace.

Pour cela il existe plusieurs stratégies pour améliorer les conversions.

Mettre en place des tests A/B (AB Testing ou encore Split Testing)

Le but avec l’AB Testing est de tester 2 variantes d’une campagne publicitaire, d’une page web, d’un bouton, d’un titre d’article de blog, d’un emailing… afin de voir celle qui convertit le mieux.

En faisant de l’AB Testing, vous allez améliorer la conversion de votre business pour générer plus de ventes ou plus de prospects avec un trafic ou un budget publicitaire équivalent.

Utiliser les outils de Web Tracking et analyse comportementale

Optimiser la conversion est souvent bien plus rentable que d’aller chercher toujours plus de prospects.

Le problème c’est que vous ne savez pas exactement ce que font les internautes sur cette page…

Or avec les outils de Web Tracking / Mouse Tracking / Heatmap, vous savez exactement où cliquent les internautes (sur quels boutons, sur quels liens…), vous pouvez même “filmer” leur écran afin de savoir où ils s’arrêtent ou s’ils scrollent tout le long de votre page.

Vous pouvez ainsi détecter si un bouton est efficace, un argumentaire est pertinent, un pavé de texte est utile…

Par exemple vous pouvez utiliser Hotjar.com qui est disponible en version Freemium (la version gratuite suffit largement pour un usage sur une page de vente classique, seuls les sites avec de gros trafics peuvent nécessiter de passer en version payante).

5 – Le Marketing par téléphone

Le SMS  est un outil ancien, mais qui demeure très attractif, soit pour de la promotion ciblée (ex: promo prix, soldes…) avec une notion de promotion limitée dans le temps, soit comme canal de rappel ou de relance (ex: invitation à un webinar, relance pour participer à un salon…).

Le problème majeur du SMS reste de récupérer les coordonnées mobiles de vos clients et prospects, pour cela il faut apporter plus de valeur qu’un simple livre blanc ou une checklist à télécharger.

Les messages vocaux ont pour objectif de déposer un message audio pré-enregistré sur le répondeur téléphonique d’un smartphone, sans que celui ne sonne.

Ainsi la personne à l’impression d’avoir eu un appel d’un contact, sans avoir entendu la sonnerie… ce qui permet d’avoir un taux d’écoute très élevé.

Le principe du Click to Call est de permettre aux internautes d’être rappelé en 1 clic par un de vos commerciaux depuis votre site internet.

De manière concrète, cela se matérialise par un bouton “Appelez moi”, le client devant ensuite remplir un formulaire avec ses coordonnées pour être rappelé dans la minute par votre centre d’appels.

C’est très pratique pour des demandes de devis, des demandes d’informations…

Pour conclure

 

Pour réussir votre stratégie webmarketing vous devez combiner tous ces outils, et privilégier ceux qui auront le plus d’impact sur vos prospects et prescripteurs…

Lorsque vous créez votre plan d’actions marketing, vous ne devez pas oublier qu’il est essentiel de toucher votre cœur de cible plutôt que de rechercher à être visible à tout prix (ex: mener des actions “grand public”, alors que votre produit s’adresse à des entreprises, être présent sur Twitter alors que vos clients sont des seniors…).

Cet article vous a plu ? Vous pouvez laisser un commentaire. 

N’hésitez pas à nous poser toutes vos questions en commentaire aussi wink

Ouvrir Whats app
Salut 👋!
Une question ? écrivez nous !